Interview : Rencontre avec Yannick Melin, un passionné de gastronomie !

#cuisinier #patissier #exotique #cuisinecrole #interview #chef #lepiceriecreole #saveurs #gourmandises #recettes


Aujourd’hui, l'Épicerie Créole vous emmène à la rencontre de Yannick Melin, 21 ans, futur grand chef. Actuellement apprenti au sein de Ferrandi Paris, école française de gastronomie et de management hôtelier.

À travers ses voyages en Guadeloupe, il s'est découvert un intérêt particulier pour la cuisine créole. Il nous raconte sa rencontre avec la cuisine, la pâtisserie et sa relation passionnée avec la cuisine créole.




"Je vois la cuisine comme le travail d’un diamant. Le diamant est déjà beau, mais en le polissant, on obtient un trésor !"


Comment as-tu découvert l’univers de la cuisine ?


C’est un ensemble ! Lorsque j’étais enfant, j'ai le souvenir de ma grand-mère qui prenait plaisir à nous faire des gaufres et des crêpes. J’étais tout le temps à ses côtés pour la voir préparer. 

Mais ce n’est pas ma seule inspiration ! Ma mère prépare également merveilleusement des plats. Ce n’est pas des plats en boîte au contraire, elle prend toujours le temps de préparer avec amour !


J’ai donc appris à cuisiner auprès de ma grand-mère et de ma mère. Je dirais que c'est une des étapes qui m'a permis de développer mon goût pour la gastronomie.


Parlons de tes inspirations ! Quel chef t’as le plus inspiré ?


La première personne à qui je pense est Philippe Etchebest, notamment grâce aux émissions télévisées. C’est le premier chef que j’ai connu.

En entrant dans le métier, j’ai connu de nouveaux chefs et inspirations tels que Guillaume Gomez, parrain dans une association de cuisiniers, ancien chef du palais de l'Élysée et aujourd'hui, personnel du président de la République pour la gastronomie et l’artisanat français.


Si on parle de mentor, je citerai mon professeur de cuisine du lycée, monsieur Vernery. C’est lui qui m’a fait confiance et qui m’a poussé à m’affirmer et surtout qui m’a donné cette passion.


Qu’est-ce qui te passionne dans la cuisine ?


Premièrement, pour faire ce métier, il faut être passionné ! C’est un métier compliqué, notamment à cause des horaires et du rythme de vie.

Ce qui me passionne dans la cuisine, c’est de pouvoir prendre un aliment, un produit, qui a déjà été poli et chouchouté par son producteur pour en faire un bijou.

Je vois la cuisine comme le travail d’un diamant. Le diamant est déjà beau, mais en le polissant, on obtient un trésor !


La cuisine, c’est également une expérience unique que l’on fait vivre à la clientèle et à soi-même. En préparant, on se rend compte de la liberté que l’on possède et des choix qui nous sont offerts pour préparer quelque chose de beau.


As-tu des préférences en cuisine ? Quelle est ta recette préférée ?


Après avoir basculé entre la cuisine et la pâtisserie, et pu avoir eu la chance de travailler les deux domaines, j’ai constaté que je n’en avais pas. Je suis ouvert à tout.

J’aime la cuisine française tout autant que la cuisine créole et la pâtisserie. Je ne peux pas choisir parce que d’une certaine manière, je me sentirai bloqué.


Pour moi, le meilleur plat et la meilleure recette sont celles faites avec amour, cela se ressent toujours au niveau du goût.


Mais, j’ai quand même une préférence pour les recettes de ma grand-mère et de ma mère !


On veut en savoir plus ! Quelle est ta touche secrète ?

Qu'est-ce qui, pour toi, ajoute ce petit plus dans une recette ?


Ce petit plus est le mélange. Ma touche secrète réside dans le mélange de mes deux cultures, antillaise et française, Guadeloupéenne et de Haut-de-Savoie.

Je mélange les épices avec les spécialités françaises.


J’emmène toujours à mes côtés la cuisine antillaise au concours, pour la valoriser. Cette cuisine qui, par ailleurs, est assez peu mise en avant.

Après tout, la cuisine antillaise ne s'arrête pas au colombo, au rhum et aux épices !


Ce métissage culinaire me tient à cœur pour enlever ces étiquettes qui sont bien ancrées dans notre imaginaire.



Nous avons beaucoup parlé de la cuisine créole, qu’est ce qui t’as donné cette passion pour cette cuisine ? Qu’est-ce qui a développé ce goût pour la cuisine créole ?


C’est mon séjour en Guadeloupe. Ma mère a beaucoup adapté sa cuisine lorsque nous sommes allés vivre là-bas.

La rencontre avec des locaux, qui nous a fait découvrir les spécialités guadeloupéennes, a aiguisé mon envie d'en apprendre plus sur cette cuisine.


Quel est ton plat créole préféré ?


Ce n’est pas réellement un plat, mais c'est le premier qui me vient à l’esprit, j'ai une affection particulière pour sorbet coco et sa fraîcheur. Sinon, j'adore les accras de morues et un bon colombo de poulet !


C’est le menu idéal !

Pour toi quel est l’incontournable de la cuisine Créole ?


Je dirais les épices; la muscade et le piment par exemple. Comment parler de la cuisine créole sans parler des épices qui font partis du quotidien de tous les ménages antillais !


D’ailleurs, comment as-tu connu l'Épicerie Créole ?


Grâce à un concours : l'Objectif Top Chef. Durant ce concours, j’ai souhaité représenter la Guadeloupe. C’est de cette manière que j’ai rencontré l’Épicerie Créole qui m'a proposé de découvrir la marque et les objectifs. Des objectifs et des valeurs auxquels j’ai d’ailleurs tout de suite adhéré.


Quel est ton produit préféré de l'Épicerie Créole ?


Je dirais le vinaigre de canne à l'ananas. Je travaille énormément avec ce produit dernièrement avec de la confiture d’ananas et maracuja !


Quels produits recommanderai-tu de l'Épicerie Créole ?


Pour découvrir l'Épicerie Créole, j’inviterai à la découverte de la Sauce Chien, c’est un produit incontournable dans la cuisine créole. La Préparation accras est également un incontournable !


Peux-tu nous parler un peu de ton prochain concours ?


Je participe actuellement au championnat de France du dessert ! Je vais donc en direction des régionales.


Pour ce concours, j'ai décidé de présenter un dessert qui représente la Guadeloupe !


Nous avons hâte, rendez-vous le 17 février !


À très bientôt !


183 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout